Le Refuge aux roses

Margaret Williams ne parvient pas à s’expliquer pourquoi elle  s’apprête à frapper à cette porte. C’est comme si un sortilège  l’avait poussée à traverser le jardin nimbé de brouillard jusqu’à  cette demeure croulant sous les roses. Quelques jours plus tôt,  la jolie quadragénaire américaine se faisait une joie de retourner  en France, elle ne se doutait pas que ce voyage changerait le  cours de sa vie. Sylvie, une belle femme d’âge mûr, lui ouvre. Elle semble  fatiguée et vulnérable mais lui sourit avant de l’inviter à prendre  le thé. Comme si elle avait attendu Margaret depuis toujours,  elle lui raconte qu’à l’âge de 17 ans elle est partie en Louisiane  et y a rencontré Jack, un homme marié, aussi séduisant  qu’énigmatique. Au fil du récit, entre les murs de ce petit manoir  à l’atmosphère étrangement envoûtante, Margaret sent que son  hôtesse lui cache quelque chose. Ne dit-on pas qu’« il n’y a pas  de rose sans épines»? Marie-Bernadette Dupuy  nous invite ici à jouer de curiosité  et à pousser la porte d’un jardin secret à Pompadour, en Corrèze, pour  découvrir une histoire d’amour et un roman d’amitié bouleversants. Une  perle de romantisme.