Le meilleur des hommes

L’histoire de Guy Biéler, le plus grand espion canadien

Livre numérique

Le meilleur des hommes
  • Éditeur québécois

Qui était le commandant Guy Biéler ? Pour sa propre fille, il a longtemps été un simple soldat mort comme tant d’autres lors de la Seconde Guerre mondiale. Pour le journaliste Guy Gendron, alors même qu’il effectuait un reportage sur les agents secrets canadiens, il s’agissait d’un inconnu dont il n’avait jamais entendu parler. Tous deux, à différentes époques, ont toutefois découvert qu’il s’agissait en fait d’un espion exceptionnel.

Ce récit biographique que l’on dévore comme un roman retrace le parcours de ce héros de l’ombre, recruté en 1942 par le bureau britannique des opérations spéciales. Parachuté en France avec la mission d’aider la Résistance, Guy Biéler a dirigé une multitude d’opérations commandos dans le nord du pays, à proximité du lieu où allait se produire ensuite le débarquement allié de juin 1944. Grâce à son talent de stratège et à son grand humanisme, il a permis de mener à bien des dizaines de sabotages tout en épargnant la vie des civils, avant d’être capturé, torturé pendant des mois, puis fusillé dans un camp désigné par les nazis pour y cacher leurs « prisonniers spéciaux ».

Extirpé des ténèbres de l’Histoire, son récit à la fois fascinant et bouleversant nous plonge au coeur d’événements qui ont marqué notre époque et qui ont dévoilé le pire comme le meilleur des hommes.