Jacques Bouchard
  • Éditeur québécois

« Lui, y connaît ça ! », « Pop-sac-à-vie-sau-sec-fi-co-pin », « On est six millions, faut se parler », « Qu’est-ce qui fait chanter les p’tits Simard ? », « On est propre, propre, propre », « Mon bikini, ma brosse à dents », « Il fait beau dans le métro », « On y va ? On y va ! »… On doit à Jacques Bouchard les slogans publicitaires les plus célèbres du Québec.

Il a néanmoins légué beaucoup plus que ces expressions, dont plusieurs ont cours encore aujourd’hui. En créant BCP, première agence publicitaire d’importance à propriété entièrement québécoise, il a jeté les bases d’une révolution qui a eu des incidences sur les plans économique, culturel et même politique. Son travail a été intimement lié tant à l’essor du « Québec Inc. » qu’à celui de l’industrie culturelle, en plus de stimuler une fierté nationaliste certaine… ce qui n’a pas empêché ce pionnier de la communication politique d’être, au Canada, un des maîtres d’œuvre de la « Trudeaumanie » !

Tirant parti de son expérience de publicitaire, Jacques Bouchard a écrit le best-seller Les 36 cordes sensibles des Québécois d’après leurs six racines vitales, portrait de ses concitoyens qui demeure inégalé à ce jour. Entrepreneur de premier plan, Bouchard était par ailleurs une vedette médiatique qui savait allier provocation et séduction pour lancer le débat sur les sujets qui comptaient.

Plonger dans l’histoire de sa vie, c’est redécouvrir tout un pan de l’histoire du Québec à une époque aussi effervescente que cruciale.

Table des matières

Table des matières
Page couverture 1
De la même auteure 4
Données de catalogage 6
REMERCIEMENTS 9
PROLOGUE : « So. You’re paying us, and still, you don’t want to listen to us ? » 13
PREMIÈRE PARTIE - 1930-1963 19
CHAPITRE 1 : « À force de répéter quelque chose, les gens y croient. » 21
CHAPITRE 2 : « Plus on a de souvenirs, plus l’imagination peut créer. » 33
CHAPITRE 3 : « That’s English money but you’re gonna need it like hell ! » 55
CHAPITRE 4 : « Il ne m’a jamais dit que quelque chose était impossible. » 69
DEUXIÈME PARTIE - 1963-1973 81
CHAPITRE 5 : « Lui, y connaît ça ! » 83
CHAPITRE 6 : « Le plus grand fiasco dans l’histoire de la publicité  au Canada. » 97
CHAPITRE 7 : « On y va ? On y va ! » 119
CHAPITRE 8 : « Qu’est-ce qui fait donc chanter les p’tits Simard ? » 137
TROISIÈME PARTIE - 1973-1981 153
CHAPITRE 9 : « C’était un paradis bordélique. » 155
CHAPITRE 10 : « La vie est belle pour quiconque s’y engage avec optimisme. » 169
CHAPITRE 11 : « On est six millions, faut se parler. » 179
CHAPITRE 12 : « Le roi du slogan populaire, c’est lui. » 199
CHAPITRE 13 : « La publicité commerciale et… l’autre. » 215
QUATRIÈME PARTIE - 1981-2006 227
CHAPITRE 14 : « Je m’étais cru éternel… » 229
CHAPITRE 15 : « L’amitié est ce qui existe de plus beau au monde. » 243
CHAPITRE 16 : « C’est facile de créer dans un château,  le merveilleux y est déjà. » 263
CHAPITRE 17 : « Le plus beau mot de la langue française,  c’est : recommencer. » 281
CONCLUSION : « La simplicité est le secret des grands communicateurs. » 295
NOTE DE L’AUTEURE 299
RÉFÉRENCES 301
BIBLIOGRAPHIE 301
ARTICLES NON SIGNÉS 305
ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION ET DOCUMENTAIRES 306
CONFÉRENCES ET DISCOURS 307
INDEX DES NOMS CITÉS 309
TABLE DES MATIÈRES 321
CAHIER PHOTO 323
RÉSUMÉ 340